Claude Jade est morte

L'actrice fétiche de François Truffaut est décédée vendredi à 58 ans.

JH, avec AFP

— 

Claude Jade, actrice fétiche de François Truffaut et partenaire à l'écran de Jean-Pierre Léaud, est décédée vendredi d'un cancer à l'âge de 58 ans à Paris, a-t-on appris samedi dans son entourage.
Claude Jade, actrice fétiche de François Truffaut et partenaire à l'écran de Jean-Pierre Léaud, est décédée vendredi d'un cancer à l'âge de 58 ans à Paris, a-t-on appris samedi dans son entourage. — AFP/Archives

L’actrice française Claude Jade est décédée vendredi d'un cancer à l'âge de 58 ans à Paris. Claude Jade, avec Jean-Pierre Léaud, était une des actrices fétiches de François Truffaut. Elle avait incarné Christine Darbon, courtisée par Jean-Pierre Léaud-Antoine Doinel dans «Baisers volés». Dans «Baisers envolés», son livre de souvenirs paru en 2004, Jade raconte sa liaison avec le metteur en scène, qui avait envisagé de l'épouser avant de se raviser peu de temps avant le mariage, prévu en juin 1968.

Et c’est avec Doinel-Léaud, quasi double cinématographique de Truffaut, qu’elle s’était mariée, deux ans plus tard, dans «Domicile conjugal» et était séparé dans «L'amour en fuite». «La jeune fille lisse de “Baisers volés” m'a collé à la peau, je suis longtemps restée la “petite fiancée du cinéma français”», écrivait-elle.

Les obsèques de Claude Jade, née Claude Jorré, le 8 octobre 1948 à Dijon, auront lieu mardi à 15H00 en l'église réformée de l'Oratoire du Louvre, rue Saint-Honoré, à Paris.

Filmographie sélective
- 1968: "Baisers volés", de François Truffaut
- 1968: "Sous le signe de Monte Cristo", d'André Hunebelle
- 1969: "L'étau", d'Alfred Hitchcock
- 1969: "Mon oncle Benjamin", d'Édouard Molinaro
- 1969: "Le témoin", d'Anne Walter
- 1970: "Domicile conjugal", de François Truffaut
- 1970: "Le Bateau sur l'herbe", de Gérard Brach
- 1972: "Les feux de la Chandeleur", de Serge Korber
- 1972: "Home sweet home (la fête à Jules)", de Benoît Lamy
- 1973: "Number one", de Gianni Buffardi
- 1973: "Meurtres à Rome", de German Lorente
- 1973: "Prêtres interdits", de Denys de La Patellière
- 1974: "Le malin plaisir", de Bernard Toublanc-Michel
- 1975: "Trop c'est trop", de Didier Kaminka
- 1975: "Le choix", de Jacques Faber
- 1975: "Le cap du nord", de Kei Kumai
- 1976: "Les anneaux de Bicêtre", de Louis Grospierre
- 1977: "Caresses bourgeoises", d'Eriprando Visconti
- 1978: "L'amour en fuite, de François Truffaut
- 1978: "Le pion", de Christian Gion
- 1981: "Le bahut va craquer", de Michel Nerval
- 1982: "L'honneur d'un capitaine", de Pierre Schoendoerffer
- 1994: "Bonsoir", de Jean-Pierre Mocky