Ahmedabad, ville indienne endormie

— 

photo d'ahmedabad par frederic delangle
photo d'ahmedabad par frederic delangle — no credit
Frédéric Delangle a attendu que la ville indienne d’Ahmedabad s’endorme. Armé d’une chambre grand format il a photographié en couleur les rues et les pâtés de maisons, volets et rideaux de fer tirés, comme de petites forteresses dans la nuit tropicale.

Quelques vaches fantomatiques et quelques dormeurs des rues sont les uniques traces de vie. Les bus et les auto-richshaw sont au parking, assoupis comme leurs conducteurs. Seules les affiches criardes font encore échos aux tumultes de la journée.

Et le silence devient vite aussi assourdissant que le concert des moteurs, des klaxons et des cris de la vie trépidante de cette petite ville du Gujarat (nord-ouest) qui va s’éveiller dans quelques heures. Pour l’instant, c’est une petite musique de nuit dans les lumières colorées des lampadaires et des néons.

En plus d’un beau livre de photographie, Delangle propose une réflexion sur l’urbanisation galopante des cités indiennes. L’architecture ancienne, souvent monumentale disparaît derrière les constructions d’échoppes, d’auvents et de cabanes. La fin d’un monde.

Philippe Breson

«Ahmedabad» de Frédéric Delangle
Fage Editions 35 €