Louise fait Lecavalier seule

©2006 20 minutes

— 

Danseuse québecoise peroxydée et frappadingue, Louise Lecavalier fut l'une des figures marquantes de la danse des 90's. Avec son chorégraphe et mentor Edouard Lock, elle avait dirigé le show de David Bowie Sound and Vision (1990) avant de créer Infante, c'est destroy (1991), une décharge de danse hystérique qui avait dopé l'enthousiasme et donné le tournis au Théâtre de la Ville (Paris 4e). Elle y revient, ce soir et jusqu'à lundi, pour un programme à son nom composé de deux solos et d'un duo. Aucune de ces créations n'est signée Edouard Lock – le couple s'est séparé – mais de trois autres chorégraphes dont Benoît Lachambre, lui-même patenté de la jeune danse canadienne.

P. V.