«Tintin»: Un nouvel album en préparation… pour 2052

A.G.

— 

La couverture originale de «Tintin en Amérique» a été adjugée pour 1,3 millions d'euros le 2 juin à Paris.
La couverture originale de «Tintin en Amérique» a été adjugée pour 1,3 millions d'euros le 2 juin à Paris. — JOEL SAGET / AFP

Vous rêviez de lire de nouvelles aventures de Tintin? Votre vœu sera exaucé, mais il va falloir vous armer de patience. Dans un entretien accordé au Monde et au Soir,  Nick Rodwell, le patron de Moulinsart, gestionnaire des droits de l’œuvre d’Hergé, et Benoît Mouchard, directeur éditorial chez Casterman, ont annoncé que la maison d’édition serait autorisée à publier de nouvelles aventures de Tintin en 2052. Soit un an avant que l’œuvre d’Hergé ne tombe dans le domaine public.

«Protéger les droits» 

Pour Nick Rodwell, il s’agit de la «protéger» et la «promouvoir». «Dans cet esprit, un nouvel album sera pour lui la seule manière d’empêcher les Bachi-Bouzouks de faire de Tintin tout et n’importe quoi, 70 ans après la mort de l’auteur», écrit Le Soir. «Hergé n'avait pas envie que l'on crée d'autres histoires après lui mais nous aurons une nouveauté, un an avant que l'œuvre ne tombe dans le domaine public pour protéger les droits», a confié Nick Rodwell. «Nous avons quarante ans pour y penser», conclut l'époux de Fanny Rodwell, veuve d'Hergé.

Le dernier album de Tintin, Tintin et les Picaros, remonte à 1976. Un album posthume, Tintin et l’Alph-Art, basé sur une esquisse d’Hergé inachevée avait été publiée dix ans plus tard. Il se pourrait que les nouvelles aventures du reporter à la houppette, à venir dans quarante ans donc, prennent une forme nouvelle. «On pourrait imaginer un roman», a lâché Benoît Mouchard, selon LaLibre, qui se heurte alors à la résistance de Nick Rodwell. Lui continuer de penser bande-dessinée.