Le retour d'un papy du rock

©2006 20 minutes

— 

Pour célébrer cinquante ans de carrière, Jerry Lee Lewis sort son premier album studio depuis plus de dix ans. Derrière son titre évocateur, Last Man Standing (littéralement, « le survivant ») n'a rien d'un disque de retraité. L'indomptable pionnier du rock'n'roll américain cogne toujours sur son piano comme un forcené, feule tel un fauve en rut ou ronronne avec volupté sur les ballades. Eclipsant une liste d'invités ressemblant au Who's Who du rock (Springsteen, Neil Young, Jagger, Little Richard, etc.), le Killer s'éclate à dépoussiérer des standards du rock et de la country, en prenant des libertés avec le patrimoine. Et qu'il s'attaque à Pink Cadillac ou Honky Tonk Woman, le résultat est jubilatoire et excitant. Un album de jeune homme, en définitive.