Le Prix Talents Europe 1-20 minutes est lancé

MUSIQUE Sortir son premier disque? C'est le prix décerné au gagnant du concours musical Les Talents Europe 1-20 minutes...

— 

Yucca Vélux, gagnant de l'édition 2013 des Talents Europe 1
Yucca Vélux, gagnant de l'édition 2013 des Talents Europe 1 — Yucca Vélux

«L’idée, ce n’était pas de remettre une statuette en plastique.» Le prix Talent Europe 1, auquel 20 Minutes s’associe désormais, a pour objectif d’aider concrètement un jeune artiste en développement. Les candidats ont jusqu’au 21 octobre pour envoyer trois titres à Thierry Lecamp qui fera une sélection de dix artistes parmi lesquels un jury désignera ensuite le grand vainqueur.

Seule règle du prix: les candidats ne doivent pas avoir de contrat avec un label. A part ça, les précédents lauréats et sélectionnés témoignent de l’ouverture d’esprit stylistique à l’œuvre dans ce jury: Cascadeur, Yucca Vélux, Mat Hilde, Buridane...


Talent Europe1 2014 : envoyez vos maquettes ! par Europe1fr

Premiers pas très accompagnés

«J’enrageais de ne pas pouvoir diffuser des jeunes artistes sous prétexte qu’ils n’avaient pas de maisons de disques ou de relations professionnels suffisantes», explique Thierry Lecamp.

Le lauréat est invité chaque mois pendant un an dans l’émission pour une interview. «On voit où il en est, s’il a travaillé de nouveaux titres, s’il a commencé des répétitions…» Thierry Lecamp lui ouvre surtout son carnet d’adresses, qu’il a fourni, pour que l’artiste trouve selon ses besoins un manager, un tourneur, un éditeur… Et, in fine, une maison de disques. «Je ne m’immisce pas dans la création mais je les aide à devenir professionnel.» La crise du disque a eu pour impact de rendre les maisons de disques plus prudentes avec les débutants qui doivent désormais être déjà professionnellement aguerris avant d’espérer signe un contrat.

«J’ai refusé qu’il y a ait une maison de disques associée au prix. Ça aurait été facile de monter ce genre de partenariats et le lauréat aurait eu automatiquement un contrat. Mais le risque aurait été que le label signe l’artiste par obligation et s’occupe mal de son projet ensuite. Or, il est fondamental pour les artistes d’être soutenu à fond par leur maison de disque.»

>> Pour présenter votre maquette, c'est ici