Disparition de Patrice Chéreau: «Il avait une manière de pousser l'acteur très loin»

Alice Coffin (avec AFP)

— 

Patrice Chéreau en 1972
Patrice Chéreau en 1972 — CHAUSSE JEAN-PAUL/SIPA

Après le président de la République, la ministre de la Culture ou le directeur de l’Opéra de Paris, de nouvelles personnalités ont exprimé leur émotion et rendu hommage à Patrice Chéreau dans la journée de mardi. Le metteur en scène, acteur, réalisateur est mort lundi à l’âge de 68 ans.

Isabelle Adjani demande pardon à Patrice Chéreau

Isabelle Adjani, qui avait été dirigée au cinéma par Patrice Chéreau dans le rôle de Marguerite de Valois, la femme d’Henri IV, a expliqué au Monde: «Mon lien pour l'éternité avec Patrice Chéreau est La Reine Margot. Nous sommes tous en train de mourir et de nous en aller un peu chaque jour... Ses actrices le savent, le sentent... Valeria Bruni Tedeschi, pour moi, sa divine muse, Dominique Blanc incandescente dans la Phèdre que j'ai désertée, et Anouk Grinberg, irrésistible dans Le Temps et la Chambre, de Botho Strauss, où je ne suis pas entrée... Pardon, Patrice, je ne me suis pas rendue à ces deux rendez-vous que tu m'avais offerts car je te croyais éternel. (…) Son regard, un des plus pénétrants que j'aie jamais croisés, et parfois si dur ou douloureux, m'hypnotisait, m'effrayait lorsqu'il dirigeait, alors qu'il me troublait et m'émouvait dans la vie.»

Isabelle Huppert doit à Patrice Chéreau ses premières émotions

Isabelle Huppert, qui avait joué sous la direction de Patrice Chéreau dans Gabrielle, a déclaré au Figaro: «Il avait une manière de pousser l'acteur très loin, il pouvait donner le sentiment qu'on travaillait pour la première fois. De lui viennent mes premières grandes émotions de spectatrice (Richard II, La Dispute, ses opéras, ses films...).»

La télévision rend hommage à Patrice Chéreau

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a lui estimé que «le Ring du centenaire, vision révolutionnaire de l'oeuvre de Wagner, de la Reine Margot, récit esthétique d'une fracture historique fondatrice, à l'Homme Blessé, image douloureuse de la différence, il laisse une oeuvre profondément humaniste, reflet des combats pour l'homme et pour la justice qui l'ont animé».

La chaîne France 2 rendra hommage au réalisateur en diffusant dimanche à 20h40 La Reine Margot. Sur France 5 dès ce soir à 20h15 le magazine «Entrée libre» sera consacré à Patrice Chéreau. Arte programmera, elle, une journée spéciale Chéreau le 13 octobre et lui consacre un "28 minutes" spécial ce mardi à 20h05.