Jean d'Ormesson évoque son cancer pour la première fois

CULTURE Aujourd'hui en rémission, l'écrivain de 88 ans s'est confié sur son combat contre la maladie...

A.L

— 

 Jean d'Ormesson en avril 2012. 
 Jean d'Ormesson en avril 2012.  — BALTEL/SIPA

Un jour je m'en irai sans en avoir tout dit, son dernier livre, est paru le 28 août. Ce mardi, au micro de RTL, le plus populaire des académiciens n’a pas tout dit, mais il a évoqué, pour la première fois, le cancer contre lequel il s’est battu ces derniers mois.

«Je n'ai jamais pensé à la mort, je pensais simplement à guérir, explique l’homme de 88 ans. Pour ce qui est de la maladie, je me réfugie derrière Vauvenargues: "Il est indigne des grandes âmes de faire part des troubles qu'elles éprouvent". Ce n’est pas que je me prenne pour une grande âme, non. Mais, je suis de l'avis de Vauvenargues, on ne parle pas de ça…»

«Je suis sorti avec une teinture d’extrême gauche»

«Je suis sorti de cette épreuve avec les idées que j'avais en y entrant, mais socialement avec une teinture d'extrême gauche, poursuit Jean d’Ormesson. Les gens sont malheureux et il faut absolument essayer de rétablir l'égalité des chances, d'abord au début de la vie, ensuite à l'école et ensuite à la fin de la vie, dans la maladie.»

«J'ai appris que l'homme était formidablement adaptable (…) Je me suis retrouvé dans des situations où je n'aurais jamais cru pouvoir survivre», a-t-il encore confié au micro de Bernard Lehut.