Une romancière et Plon poursuivis en diffamation par le veuf de Lolo Ferrari

AFP

— 

L'écrivain Alma Brami et son éditeur Plon ont été mis en examen pour diffamation lundi par un juge de Clermont-Ferrand, pour le roman « Lolo» , inspiré de la vie de l'actrice Lolo Ferrari, décédée en 2000, a-t-on appris auprès de l'avocat de l'auteure.

Eric Vigne, l'ancien mari de la bimbo à la poitrine hypertrophiée, avait porté plainte pour diffamation après la sortie de ce livre, publié dans la collection Miroirs des éditions Plon en janvier.

«Sous couvert d'un récit romanesque, l'auteur a entendu réaliser une véritable biographie de Lolo Ferrari», souligne dans sa plainte Me Gilles-Jean Portejoie, l'avocat du plaignant.

Selon lui, Eric Vigne «a cru se reconnaître sous les traits d'Alain, le mari de l'héroïne, décrit comme un personnage cynique et manipulateur» .

«On veut donner une fausse image de mon client. Il y a de manière insidieuse dans cette trame les ingrédients qui lui ont valu, à tort, près de deux ans de prison, quand il a été mis en examen pour homicide volontaire, étant considéré comme l'auteur de la mort de sa femme» , a-t-il déclaré à l'AFP.

«Avant de subir une énième augmentation mammaire, Lolo est contrainte par le chirurgien de se rendre chez un psy pour qu'il autorise ou non cette intervention. Au cours de trente-trois séances fictives, Alma Brami se glisse dans ce personnage extrêmement complexe et mystérieux. Petite fille apeurée ? Epouse amoureuse? Sacrifiée? Jeune femme prête à tout pour être célèbre? Entre désespoir, humour, lucidité, colère et rêves, Lolo avance telle une funambule aveugle, pas à pas vers la mort», peut-on lire en quatrième de couverture.

«Il suffit de déposer plainte pour diffamation pour qu'il y ait une mise en examen de l'auteur et du directeur de publication, c'est automatique», a souligné auprès de l'AFP l'avocat d'Alma Brami, Me Olivier d'Antin. «Le tribunal et lui seul analyseront le fond, mais ce ne sera pas avant neuf mois ou un an», a-t-il ajouté.