Douze romans dans la première sélection du Prix Interallié

CULTURE Le jury du Prix Interrallié est composé de dix journalistes. L'année dernière, il avait couronné «Oh...», le roman de Philippe Dijan...

A.L avec AFP

— 

Rentrée littéraire .
Rentrée littéraire . — G. VARELA / 20 MINUTES

 Le jury du Prix Interallié, qui a la particularité d'être uniquement composé de journalistes, au nombre de dix, a dévoilé mercredi sa première sélection de douze romans en lice pour cette récompense qui sera décernée le 13 novembre.

Voici cette sélection:
- Pierre Lemaitre: «Au revoir là-haut»  (Albin Michel)
- Nelly Alard: «Moment d'un couple»  (Gallimard)
- Olivier Bleys: «Concerto pour la main morte»  (Albin Michel)
- Etienne de Montety: «La Route du salut»  (Gallimard)
- Alain Jaubert: «Au bord de la mer violette»  (Gallimard)
- Arthur Loustalot: «La Ruche» (Lattès)
- Judith Perrignon: «Les Faibles et les forts» (Stock)
- Monica Sabolo: «Tout cela n'a rien à voir avec moi»  (Lattès)
- Karine Tuil: «L'invention de nos vies»  (Grasset)
- Philippe Vasset: «La Conjuration»  (Fayard)
- Flore Vasseur: «En bande organisée»  (Equateurs)
- Philippe Jaenada: «Sulak»  (Julliard)

Roman incontournable de la rentrée, le livre de Pierre Lemaitre «Au revoir là-haut» figure aussi dans les premières sélections du Goncourt, du Renaudot et du Femina.

Celui de Karine Tuil, «L'invention de nos vies», a également déjà séduit les jurés du Goncourt et «Moment d'un couple» de Nelly Alard ceux du prix Décembre et du prix de Flore. «Sulak»  de Philippe Jaenada a été également retenu par le jury du Renaudot.

La deuxième sélection de l'Interallié sera établie le 23 octobre.

En 2012, Philippe Djian, l'auteur de «37,2° le matin», avait été couronné par l'Interallié pour son premier roman lancé dans la course aux prix littéraires, «Oh...» (Gallimard).