Oyster, l'application qui ambitionne de devenir le Spotify du livre

Anaëlle Grondin

— 

L'application mobile Oyster, qui veut devenir le Spotify du livre numérique.
L'application mobile Oyster, qui veut devenir le Spotify du livre numérique. — OYSTER

Encore inconnue du public pour l’heure, la start-up Oyster voit pourtant très grand. Ses modèles? Les mastodontes Netflix et Spotify, qui permettent à leurs utilisateurs de puiser dans un large catalogue pour regarder des films et écouter de la musique à volonté moyennant un abonnement mensuel. Oyster («huître» en anglais) veut proposer une plate-forme similaire pour les livres numériques.

La start-up prévoit de lancer très bientôt une application iPhone à cet effet. Aux Etats-Unis, certains utilisateurs ont pu recevoir des invitations ces derniers jours pour utiliser la plate-forme, mais celle-ci n’est pas encore ouverte au grand public. Selon Business Insider, Oyster proposera prochainement à tous les Américains de payer 9,95 dollars par mois pour télécharger et lire des livres électroniques. Le catalogue de la société en compte 100.000 environ pour le moment. Des ouvrages édités par HarperCollins, Workman, Melville House et Houghton Mifflin Harcourt. La start-up est en discussion avec d’autres éditeurs.

Oyster va devoir convaincre les gros éditeurs

Le plus gros défi d’Oyster sera de convaincre les grandes maisons d’édition américaines. Seule, HarperCollins ne suffira pas à attirer les lecteurs. Autre condition sine qua non pour séduire ses futurs abonnés et concurrencer le géant Amazon: la start-up devra pouvoir proposer les livres les plus récents sur sa plate-forme.

Néanmoins, le projet suscite déjà de l’intérêt: Peter Thiel et Sean Parker, premiers «business angels» de Facebook, font partie des premiers à avoir investi dans Oyster. Un bon présage?