La maturité sied au violoniste Vengerov

©2006 20 minutes

— 

Le violoniste russe Maxime Vengerov fait partie de ces virtuoses ahurissants et agaçants. Lauréat des concours internationaux dès l'âge de 15 ans, il en a aujourd'hui 22 et a gagné en épaisseur.

Il privilégie un répertoire plus grave et s'adonne à la musique de chambre, véritable école de rigueur. Le voici à Paris, avec la pianiste Lilyia Zilberstein, et la violoncelliste Alisa Weilerstein, ce soir (puis, à nouveau le 15 décembre) Salle Pleyel, dans un programme de trios russes, le Nº 2 de Chostakovitch, somptueux pour ses thèmes klemzer et celui de Tchaïkovski. Deux réflexions sur la mort, choix symptomatique d'une évolution saisissante du musicien.

Ph. V.