Amélie Poulain, la comédie musicale: Le projet «dégoûte profondément» Jean-Pierre Jeunet

A.G.

— 

Jean-Pierre Jeunet à Gerardmer le 26 janvier 2012.
Jean-Pierre Jeunet à Gerardmer le 26 janvier 2012. — SAUTIER PHILIPPE/SIPA

Les amateurs de comédie musicale se sont certainement réjouis ce vendredi en apprenant que Le fabuleux destin d’Amélie Poulain allait être adaptée à Broadway. Mais pas Jean-Pierre Jeunet, le réalisateur du film qui a révélé Audrey Tautou en 2001. Le cinéaste a déclaré sur RTL avoir «absolument horreur des comédies musicales» et «haïr Broadway». «Je considère que c'est l'incarnation même de la ringardise. J'ai résisté pendant longtemps, j'ai refusé toutes les propositions», a-t-il expliqué.

Alors pourquoi ce revirement aujourd’hui, en autorisant une comédie musicale Amélie Poulain?  «C'est un peu la crise, je soutiens une association qui s'appelle "Mécénat Chirurgie Cardiaque". Il faut 10.000 euros pour sauver un enfant, j'ai déjà participé à sauver une bonne douzaine d'enfants et là je me dis qu'il y a peut-être une opportunité d'en sauver d'autres, a-t-il admis. J'ai donc fait taire mes petits problèmes de conscience».

«Je ne veux pas en entendre parler»

Le réalisateur n’hésite toutefois pas à se montrer très dur envers ce projet: «Ca me dégoûte profondément cette comédie musicale, je peux vous dire je n'irai pas la voir, je ne veux pas en entendre parler, je n'écouterai pas ce qu'ils font».

Le fabuleux destin d'Amélie Poulain avait enregistré 8,6 millions d'entrées en France, et des recettes mondiales de 152 millions de dollars. Le film a été nommé pour cinq Oscars, dont celui du meilleur film étranger, et a été couronné de quatre César.