«Contrairement à Tintin, Spirou est davantage ancré dans la réalité»

INTERVIEW Entretien avec Jean-Claude Fournier à l'occasion des 75 ans de Spirou...

Propos recueillis par Olivier Mimran

— 

DR / photo : Chloé Vollmer Lo & dessin : JC Fournier

Jean-Claude Fournier, qui a animé la série de 1968 à 1980, évoque les 75 ans du célèbre groom.

Que vous inspire cet anniversaire?

Je m’en réjouis ! D’abord parce que ça va relancer les ventes –y compris celles de mes albums (rires). Ensuite parce que malgré son âge, Spirou reste un phénomène unique qu’il était grand temps de célèbrer !

Un phénomène unique?

Oui, car contrairement à son «rival» Tintin, ce petit aventurier est davantage ancré dans la réalité: sous le vernis de la fiction, certains albums évoquent les dictatures, les problèmes liés à l’environnement, à la technologie etc. Et ce, depuis la création du personnage. Finalement, Spirou éduque -ou plutôt sensibilise– ses jeunes lecteurs tout en les distrayant.

Que vous a apporté votre expérience dans cette série?

Le bonheur immense d’avoir animé durant douze ans le héros de ma jeunesse. Sans compter la fierté et l’honneur de reprendre le flambeau laissé par Franquin, mon idole. Ça a été une des plus importantes périodes de ma vie.

Que pensez-vous de l’évolution de Spirou?

Je vois ça d’un œil très bienveillant. Spirou grandit avec le monde qui nous entoure tout en conservant ses propres caractéristiques, même si elles sont parfois un peu datées. C’est tout simplement admirable. J’adorerais vieillir paré de telles vertus (rires).

>> Lire l'article consacré aux 75 ans de Spirou