Paris: Le théâtre Marigny licencie 21 de ses 37 salariés, une pétition lancée

AFP

— 

Le Théâtre Marigny, où Gad Elmaleh triomphe actuellement, doit fermer cet été pour 15 mois pour de gros travaux et projette de licencier 21 de ses 37 salariés, selon les délégués au Comité d'entreprise.

Les salariés contestent la nature économique du plan social, soulignant que 45% de la masse salariale est absorbée par les 6 directeurs du théâtre. Le Théâtre est géré par la société Marigny SA, codétenue par Artémis, holding du groupe Pinault, et Vinci, en vertu d'un bail de 30 ans concédé par la Mairie de Paris et renouvelé l'an dernier.

SOS Marigny

Les salariés, qui ont posté une pétition sur internet (SOS Marigny sur change.org), craignent que la vocation culturelle du théâtre s'efface au profit d'un établissement de luxe (un restaurant doit être construit) tourné vers l'événementiel plus lucratif.

«Alors que ces salariés avaient donné leur confiance au groupe Artémis, holding de François Pinault, et l'ont soutenu pour obtenir un bail de 30 ans avec la Mairie de Paris, ces artisans du spectacle se sentent trahis par l'investisseur et par la mairie qui n'a vu que l'opportunité financière de faire restaurer son patrimoine par une holding au détriment de personnes», proteste la pétition «SOS Marigny».

La coupole du théâtre, situé en bas des Champs-Elysées, est affaissée et requiert entre 800.000 euros et un million de travaux. Une contre-expertise est en cours. La direction du théâtre n'a pas souhaité s'exprimer.