Polémique France Gall-Jenifer: «Nous avons essayé d'obtenir un soutien, sans y parvenir», répond Universal

MUSIQUE Après les attaques de France Gall, la maison de disques défend sa chanteuse Jenifer...

Anaëlle Grondin

— 

France Gall sur le plateau du «Grand Journal» de Canal+, le 30 octobre 2012.
France Gall sur le plateau du «Grand Journal» de Canal+, le 30 octobre 2012. — FRANCOIS GUILLOT / AFP

France Gall n’est pas contente. Et elle n’a pas manqué de le faire savoir. Notamment dans une interview au Parisien parue ce mardi. Pour elle, la chanteuse Jenifer «raconte des bobards». L’excandidate à la «Star Academy» explique dans tous les médias qu’elle avait l’accord de France Gall pour son album de reprises sorti récemment, intitulé Ma déclaration. Faux, ne cesse de rétorquer France Gall, visiblement très agacée par ces propos.

«Nous n’avions pas juridiquement besoin de l’aval de France Gall» 

Universal Music vient de publier un communiqué pour faire toute la lumière sur cette affaire. «Oui, nous avons été en contact avec France Gall par l’intermédiaire de son conseil et ce, depuis le mois de février dernier», écrit le label de musique, qui juge bon de rappeler un point important: «Nous n’avions pas juridiquement besoin de l’aval de France Gall, ni en sa qualité d’interprète des versions originales de ces titres, ni en sa qualité d’ayant-droit du catalogue de Michel Berger, car nous avons respecté les œuvres initiales».

Universal précise toutefois avoir «essayé d’obtenir un soutien de France Gall pour ce bel hommage qui lui a été rendu, sans y parvenir. Nous le déplorons». Un hommage que l’interprète de «Poupée de cire poupée de son» voit d’un assez mauvais œil. «Je ne suis pas morte!», a-t-elle lancé au Parisien