Jennifer Flay : «Une foire en osmose avec la vie culturelle»

©2006 20 minutes

— 

Jennifer Flay, directrice artistique de la Fiac.

Qu'attendez-vous du retour de la Fiac à Paris ?

Cela va tout changer. A la Porte de Versailles, la foire était dans un lieu hermétique. Revenue en centre-ville, elle va être en osmose totale avec la vie culturelle.

Vous proposez une promenade artistique aux Tuileries. De quoi s'agit-il ?

Entre le Grand Palais et la cour Carrée, le jardin accueille quinze oeuvres monumentales, accessibles à tous. Ce sont des pièces d'artistes confirmés comme Richard Long ou d'inconnus comme Wilfredo Prieto, qui a installé trente drapeaux en noir et blanc.

Quelles sont les tendances artistiques de l'édition 2006 ?

Il n'y a pas un medium particulier qui domine cette année. On ne peut pas trouver une nouvelle tendance à chaque édition de la Fiac. A la différence de la Frieze à Londres, qui est très axée sur le contemporain, notre offre reste très généraliste.

Recueilli par M. H.