Le zapping réjouissant de Robbie

©2006 20 minutes

— 

Les fans de Robbie Williams vont prendre d'assaut samedi le Parc des Princes, à Paris, où la fantasque pop-star anglaise se produit dans le cadre de la grande tournée de présentation de son sixième album studio, "Intensive Care".
Les fans de Robbie Williams vont prendre d'assaut samedi le Parc des Princes, à Paris, où la fantasque pop-star anglaise se produit dans le cadre de la grande tournée de présentation de son sixième album studio, "Intensive Care". — Paul Barker AFP/Archives

Robbie Williams n'a mis qu'un an à donner une suite à l'album Intensive Care. Intitulé Rudebox, son nouveau disque déroute déjà les fans avec son aspect dance. Mais ici, la pop star anglaise joue surtout au zappeur tous azimuts. Côté producteurs, il passe du disco synthétique des Pet Shop Boys à l'efficacité de William Orbit. Côté reprises, il s'attaque à Human League, Manu Chao (Bongo Bong) ou à un titre des petits nouveaux My Robot Friend. Il rappe, revisite les années 1980, répond à ses détracteurs avec la chanson régressive Dickhead (Tête de noeud). Bref, il s'éclate. L'ensemble est un fourre-tout plus réjouissant que cohérent, mais Justin Timberlake, dont Robbie est fan, n'a qu'à bien se tenir face à ce rival autrement flamboyant.

I. Ch.