Viole festive dans le Marais

©2006 20 minutes

— 

Toute sa vie, Marin Marais (1656-1728) a écrit des pièces pour la viole, dont il était un virtuose. Pour ce fils de cordonnier, devenu un artiste réputé, composer était comparable à tenir un journal intime. Avec son instrument fétiche, il invente des formules reprises par d'autres, comme Bach. Autour de Jean-Louis Charbonnier, l'un des grands maîtres de la viole, assistant musical d'Alain Corneau sur Tous les matins du monde, le festival Marin Marais, qui sera lancé ce week-end dans le Marais, à Paris, accueillera certains des meilleurs baroqueux du moment dont le violiste Wieland Kuijken (ce soir à l'Eglise des Billettes) ou la claveciniste Blandine Verlet (samedi 28 au même endroit). A noter samedi : l'Hôtel de Sully accueillera successivement cinq concerts qui visitent toute la palette du Baroque.

Ph.V.

Le théâtre des Champs-Elysées donnera lundi un des quatre opéras du compositeur, Sémélé (1709), qui avait fait un bide à l'époque.