Margaret Thatcher, la playlist

J.M.

— 

Margaret Thatcher dans le clip "Land of confusion" de Genesis.
Margaret Thatcher dans le clip "Land of confusion" de Genesis. — DR

«Thatcherites» de Billy Bragg

Le chanteur folk Billy Bragg était l’un des artistes britanniques les plus anti-Thatcher. Il avait ouvertement soutenu la grève des mineurs en 1984-1985. Dans Thatcherites, il dénonce les partisans du thatcherisme: «Vous privatisez ce qui nous appartient, vous privatisez et vous nous faites payer».

«Miss Maggie» de Renaud

«Moi je me changerai en chien si je peux rester sur la Terre/ Et comme réverbère quotidien / Je m'offrirai Madame Thatcher». En 1985, le chanteur français Renaud chante à la gloire des femmes. Toutes sauf une. Quelque temps plus tard, il l’interprète en anglais afin de bien se faire comprendre outre-manche.

 «Margaret on the Guillotine» de Morrissey

En 1988, sur son premier album solo, Morrissey, le chanteur des Smiths sort la chanson Margaret on the Guillotine, suppliant la Première ministre de mourir: «Et des gens comme vous / me font sentir si vieux / S’il vous plaît mourez». Conséquence: la police fait irruption dans sa maison et lance une enquête.

«Maggie you cunt» de The Exploited

The Exploited, un groupe né en 1980, s’en est souvent pris à Margaret Thatcher, comme de nombreux punks britanniques. Leur troisième album Let’s start a war (1983) fait référence à sa décision controversée de lancer la Grande-Bretagne dans la Guerre des Malouines.

«Stand down Margaret» par English Beat

Le ska et Margaret Thatcher n’ont jamais fait bon ménage. En 1980, le groupe English Beat appelle à la démission de la Première ministre dans Stand down Margaret

«The day Margaret Thatcher dies» par Hefner

En 2000, le groupe pop britannique Hefner imagine le jour où Margaret Thatcher va mourir. Ce jour-là, pas de larmes. Ils «riront, danseront et chanteront toute la nuit».

«Tramp the dirt down» par Elvis Costello

Le chanteur Elvis Costello s’en était déjà pris au thatcherisme avec Pills and Soap sorti en 1983. Il récidive plus franchement en 1989 sur Tramp the dirt down.  Résultat: «Quand l’Angleterre était la pute du monde, Thatcher était sa maquerelle», explique-t-il.

«Wallflowers» par MC Frontalot

Margaret Thatcher n’inspire pas que de la haine. Dans son morceau Wallflowers, MC Frontalot, à la fois nerd et rappeur, baptise une danse du nom de la «Dame de fer». «Do it. Do The Margaret Thatcher / Just do it!»