La caisse et ses revers à la Grande Comédie

— 

 
  — no credit

La salle de la Grande Comédie (Paris 9è) était comble ce soir-là pour accueillir la pièce mise en scène par Jérôme Foucher, A fond la caisse, dans un tonnerre d’applaudissements. Applaudissements sollicités par une voix off et forcément un peu artificiels. Ils se sont pourtant poursuivis, réagissant à des répliques enlevées et au rythme très soutenu de la pièce.
Six femmes se donnent la réplique dans le vestiaire d’un supermarché, quatre caissières et leur responsable. « Une palette de cas sociaux », comme le dit une des actrices, est en présence sur scène : la femme battue, l’alcoolique, la jeune allumeuse, la langue de vipère et la mama antillaise, sage de la bande. Lorsqu’une nouvelle caissière arrive, l’équilibre de l’équipe se fragilise et les véritables visages se dévoilent… Surtout lorsque des bruits courent que la nouvelle serait une ex-taularde.
Les clichés sur les relations entre femmes se multiplient, se déclinant en répliques plus ou moins efficaces. Le ton est donné : la légèreté est ici de mise. Les commérages vont bon train et sont l’occasion de phrases de cet acabit : « Comme dirait ma mère, il y a des mecs sur Terre, Dieu y a passé du temps », ou encore « Ma fille, maquille-toi, tu s’ras pas cocue. »
Les actrices font preuve de beaucoup de dynamisme. L’on retiendra surtout les prestations remarquables de Cerise et de Joby Valente, dans les rôles respectifs de Huguette et de Marie-Louise. Chacune étant parfaite dans son personnage et donnant à la pièce un peu plus de contenance.
Finalement, si les batifolages sont parfois inconséquents, montrant le regard critique d’un homme, Franck Didier, sur l’univers féminin, la pièce apparaît comme un divertissement agréable, tant par son dynamisme que par l’impression de bonne humeur qui en émane.

Caroline Sainsard

A fond la caisse, Texte de Jérôme Foucher, Mis en scène par Franck Didier,
Avec Isabelle Ferron (Maria), Cerise (Huguette), Laurence Pierre (Florence), Joby Valente (Marie-Louise), Valérie Noccau (Brigitte) et Séverine Ferrer (Vanessa).
La Grande Comédie, Du mercredi au samedi, 20h. Jusqu’au 20 octobre