«Juste Debout», des danseurs street dance d’un incroyable talent

Joël Métreau

— 

Compétition internationale de danses urbaines Juste Debout au Palais Omnisport de Paris Bercy, en mars 2012.
Compétition internationale de danses urbaines Juste Debout au Palais Omnisport de Paris Bercy, en mars 2012. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Ce dimanche 10 mars a lieu au Palais Omnisports de Paris-Bercy la 12e édition de Juste Debout, une compétition internationale de street dance, avec Kery James comme invité d’honneur. Juste Debout, c’est. 16 000 spectateurs en 2012 et  4.000 danseurs participants dans six catégories: locking, popping, hip hop, house, expérimental et top rock. Quatre vainqueurs des précédentes éditions racontent leurs expériences.

Mamson: «Etre juré, une bonne expérience»

La catégorie house comme son nom l’indique, se dispute sur de la house music. «L’énergie est rebondie, sur les battements de la musique, explique Mamson Diarra, 34 ans. Mon style est plus dans le jeu de jambes –le footwork– avec un mix de salsa, de reggae, de claquettes et de danse africaine.» Vainqueur dans cette catégorie en 2012, dix ans après avoir participé pour la première fois à Juste Debout, il est devenu membre du jury cette année. «C’est fatiguant mais une bonne expérience. Pour faire les présélections, j’ai fait quatorze pays en trois mois.»

Où l’a-t-on vu? Dans les clips suivants: Le Combat continue de Kery James, En Orbeat de TLF, New New New de Bob Sinclar

 DeyDey: «C’était un challenge personnel»

DeyDey, 24 ans (Delphine Nguyen au civil) s’est illustrée en 2010 dans la catégorie popping de Juste Debout. «C’est une danse assez robotisée, basée sur les contractions musculaires et sur le contrôle du corps. Elle est née aux débuts des années 1970 aux Etats-Unis, et se danse plutôt sur de la funk.» En 2009, elle avait remporté une autre compétition, le B-Boy championship en Grande Bretagne. C’était la première fille à gagner. «Des gens ont critiqué le fait que je sois une fille. Avec Juste Debout, je voulais montrer que cette victoire était bel et bien liée à mon niveau. C’était un challenge personnel.»

Où l’a-t-on vue? Dans les finalistes du Smirnoff Night Exchange pour Madonna, dans le clip Hot N Cold de Katy Perry, dans le rôle de Yo Yo dans Street Dance 2

Skorpion: «Une des plus grosses compétitions au monde»

Bruce Larrieu, alias Skorpion, 29 ans, a remporté la finale en 2008 et en 2010, dans la catégorie expérimentale. «C’est une des plus grosses compétitions au monde. Dans la catégorie expérimentale, on danse un contre un, avec une gestuelle originale, on doit s’adapter à la musique du DJ pour amener les gens dans notre univers.» Son surnom, il le tient de sa danse hybride. J’adapte des figures qui font penser à un insecte et je suis très souple.»

Où l’a-t-on vu? Dans Street Dance 2, «La France a un incroyable talent» en 2009, le clip Lequel de nous de Patrick Bruel

Salas: «Chaque catégorie a ses sons»

Salas, 29 ans, originaire de Roubaix a gagné deux fois Juste Debout dans la catégorie hip hop. «Chaque catégorie a ses sons. Ici, c’est davantage sur du rap américain à la base. La danse est moins codée que dans d’autres catégories, car elle s’inspire aussi des autres. En hip hop, pas de mouvements basiques, on peut avoir du popping ou de la house, c’est assez varié.»

Où l’a-t-on vu? Il refuse de participer à des films ou à des clips. C’est donc sur scène, à des événements hip hop, avec son groupe Legion X.

Juste Debout, à suivre tout le week-end sur Canal Street TV.