Obadia en quête de sacre à Paris

©2006 20 minutes

— 

Connu pour ses chorégraphies lascives et lyriques, pleines de gestes renversés et de chevelures qui volent, Régis Obadia fut un pilier de la Jeune Danse française des années 1980. Puis la mode a changé... Le revoici à Paris après quelque six ans d'absence. Entre-temps, Obadia est devenu une référence en Russie. En 2004, le Français a obtenu une Mouette (l'équivalent d'un molière) pour une mise en scène, et un Masque (l'équivalent d'un Bessy Award) pour sa version du Sacre du printemps, ballet qu'il donne, au Théâtre Silvia-Monfort (Paris 15e) jusqu'à samedi. Un Sacre du printemps déplacé dans un espace post-industriel sombre où la passion des corps éclate avec violence.

Philippe Verrièle