Théâtre: Jérôme Savary est mort

DECES Le metteur en scène est décédé lundi soir à l'âge de 70 ans...

A.G.

— 

Le metteur en scène Jérôme Savary pose avant d'assister à  l'avant-première de la comédie musicale «Le Roi Lion», le 4 octobre  2007 au théatre Mogador à Paris.
Le metteur en scène Jérôme Savary pose avant d'assister à l'avant-première de la comédie musicale «Le Roi Lion», le 4 octobre 2007 au théatre Mogador à Paris. — MIGUEL MEDINA / AFP

Le metteur en scène de théâtre Jérôme Savary est mort lundi soir à l'âge de 70 ans à l'hôpital franco-britannique de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), a annoncé sa famille à l'AFP ce mardi. Fondateur du «Grand Magic Circus», directeur du Théâtre national de Chaillot puis de l'Opéra-Comique, il souffrait d'un cancer.

Jérôme Savary était un touche-à-tout. Né à Buenos Aires en 1942 d'un père français et d'une mère américaine, Jérôme Savary s'est rendu très jeune à Paris avant de mettre le cap à 19 ans vers New York et l'Argentine où il a fait son service militaire. Mais il revient dans la capitale française en 1965 où il crée l'année suivante le «Grand Magic Circus», aux frontières du théâtre, du cirque, du music-hall.

En mai 1968, il participe à l’aventure du journal militant communiste Action, lancé par le journaliste Jean Schalit.

Des pièces qui marient divertissement grand public et textes d’auteurs

De 1988 à 2000, ce boulimique de théâtre, dirige le théâtre national de Chaillot. Il y a monté «D'Artagnan» (1988), «Le Bourgeois Gentilhomme» (1989), «Le songe d'une nuit d'été» (1990), «Fregoli» (1991), «Les rustres» (1992), «La nuit des rois» (1992), «La mégère apprivoisée» (1993), «Aruro Ui» (1994), «Pierre Dac, mon maître soixante-trois» (1994) et les comédies musicales «Zazou» (1990) et «Marilyn Montreuil» (1991).

Jérôme Savary a ensuite dirigé pendant cinq ans l’Opéra-comique, fameux théâtre parisien dont il aura largement modernisé la programmation avec des pièces qui marient divertissement grand public et textes d’auteurs.

Il était en outre un habitué du théâtre Mogador: «Bye Bye Show Biz» en 1985 avec le Grand Magic Circus, «Cyrano de Bergerac» en 1983, ou encore «Cabaret» en 1987 et «La légende de Jimmy» en 1990.

Le metteur en scène avait également monté des opéras à travers l'Europe, à la Scala de Milan ou encore au Grand Théâtre de Genève.

Jérôme Savary était chevalier de la Légion d'honneur et de l'Ordre des Arts et des Lettres.

Thierry Ardisson revenait sur le parcours du metteur en scène en sa présence en 2003:

>> Déposez vos réactions au décès de Jérôme Savary, dans les commentaires ou en écrivant à reporter-mobile@20minutes.fr