Sean Lennon, la pop parfaite en héritage

©2006 20 minutes

— 

Huit ans après un premier album prometteur, Sean Lennon revient avec Friendly Fire. Le disque n'évitera pas les comparaisons avec l'oeuvre de son Beatles de père, qui lui a transmis le gène de la chanson pop parfaite. Mais faire de Sean un clone de John serait injuste. Son goût pour l'expérimentation sonore et les envolées aériennes dominent un disque gracieux, intemporel et mature. « Pourtant, je ne suis pas de ces musiciens précoces à la Dylan », se plaint Sean, visage de gamin sous sa barbe. Si huit ans durant, il a préféré collaborer avec ses amis (Vincent Gallo, Ryan Adams, etc.) ou écrire le scénario du film qu'il tournera l'an prochain, c'était pour chercher sa voie. Et sa voix. « Je chante moins faux. Mais m'écouter est une expérience intimiste. On ne me confond pas avec Christina Aguilera. »

Derrière ses airs modestes, Sean cache cependant une créativité débordante. Il a réalisé dix vidéos pour ses nouvelles chansons, avec un casting allant de Lindsay Lohan à Asia Argento. Il a aussi conçu la pochette de son album et son site Internet*. « Je ne veux pas tout contrôler. J'essaye juste de passer ma vie à tenter d'être un bon artiste. »

Isabelle Chelley

*www.sean-lennon.com