à Bruxelles, le système BD

La rédaction du Routard

— 

Une quarantaine de façades peintes égaient la ville et ses environs.
Une quarantaine de façades peintes égaient la ville et ses environs. — PITAMITZ / SIPA

La Belgique, royaume de la BD ? Un séjour à Bruxelles suffit pour s'en convaincre. D'autant que la ville, dans son décor urbain des années 1930-1940, est présente dans certains Tintin : le marché aux puces du Secret de la Licorne, l'observatoire d'Uccle dans L'Etoile mystérieuse, l'hôtel Métropole et la salle à l'italienne du théâtre du Parc dans Les Sept Boules de cristal, le parc de Bruxelles dans Le Sceptre d'Ottokar, le Muséum des sciences naturelles dans L'Oreille cassée…

Pas d'itinéraire obligé


Les fans de bulles ne manqueront pas la visite du Centre belge de la bande dessinée, installé dans un bel édifice Art nouveau dessiné par Horta en 1905. Avec sa bibliothèque, la plus fournie au monde, ce centre retrace l'histoire de la BD à travers ses auteurs, à commencer par Hergé, bien sûr, ou Jijé, le père de Spirou, qui fit faire à Will, Morris et Franquin leurs premiers pas. En complément de la visite, on ira à la découverte des «façades BD», qui égaient de plus en plus les murs de Bruxelles. Pas d'itinéraire suivi, parce que les façades en question sont très dispersées à l'intérieur (et à l'extérieur) du Pentagone. En revanche, au cours de vos pérégrinations, vous repérerez aisément ces façades. Rien que sur le territoire de Bruxelles, on en compte aujourd'hui une bonne quarantaine puisque le circuit s'étend jusqu'aux communes de Laeken, Etterbeek, Uccle… Pour les situer reportez-vous aux sites www.brusselsbdtour.com et bdmurales.skynetblogs.be.