Au Plateau, l'art s'inscrit en faux

— 

Le salon de Gertrud Stein recréé.
Le salon de Gertrud Stein recréé. —

Derniers jours pour voir les tableaux de l'exposition «Les fleurs américaines». Copies plutôt… mais c'est pour mieux raconter l'histoire de l'art moderne, né à Paris avant de voyager aux Etats-Unis. Au commencement était donc un salon. «Celui de la collectionneuse américaine Gertrude Stein, reconstitué ici, avec ses Cézanne, Matisse et Picasso», raconte Yoann Gourmel, commissaire. Un jour, Alfred Barr vint la voir. S'inspirant de ses choix européens, il fonda en 1929 le MoMA, premier musée d'art moderne au monde, inauguré avec une exposition, reconstituée ici aussi. Deux Américains en France ont écrit le début d'une histoire romanesque relatée jusqu'à la fin de la semaine au Plateau, à Paris. L.C.-L.