Sexion d'Assaut: «Dire à sa maman qu'on l'aime n'est pas incompatible avec le rap»

INTERVIEW Le groupe de rappeurs parisiens est nommé pour la première fois aux Victoires de la musique. Entretien avec L.I.O et JR O Crom...

Propos recueillis par Anaëlle Grondin
— 
Le groupe de rappeurs Sexion d'Assaut.
Le groupe de rappeurs Sexion d'Assaut. — Fifou

Deux semaines après avoir raflé deux trophées aux NRJ Music Awards, les Sexion d’Assaut, au sommet avec leur album L’apogée, visent encore plus haut. Les huit rappeurs  pourraient repartir des Victoires de la musique avec de nouveaux prix ce vendredi soir. C’est la première fois qu’ils sont nommés (pour le meilleur album de musique urbaine et la meilleure chanson originale). 20 Minutes a rencontré deux membres du groupe, L.I.O dit Petrodollars et JR O Crom, dans la boutique de vêtement de leur label Wati B à Châtelet à Paris.

En 2010, vous aviez été boycottés et critiqués après un dérapage homophobe dans une interview à un magazine de rap. Vous avez connu un gros passage à vide. Et là vous êtes au sommet. Cette page est définitivement tournée, alors?

JR O Crom:  Oui. A cette époque là on avait fait une erreur. On a fait en sorte de la réparer. On s’est concentré grave sur la musique. Aujourd’hui ça a payé. Les gens ont bien vu qu’on n’était pas des homophobes, qu’on n’était pas méchants. On est une bande de potes, on kiffe faire de la musique, s’amuser entre nous. C’est tout.

Vous vous êtes bien assagis…

L.I.O: Quand t’es jeune, t’es plus fougueux. On a mûri depuis. Maintenant on sait ce qu’il faut faire, ce qu’il ne faut pas faire.

JR O Crom: On a un plus large public maintenant. Je pense qu’il y a des sons agités qu’on ne peut plus faire (sourire gêné)... On s’est compris avec L.I.O…

Ces trophées que vous venez de remporter et ces nouvelles nominations, on peut les voir comme une réhabilitation?

L.I.O: Pour moi ce que ça montre, c’est que c’est la musique qui prime et pas autre chose.

Les Victoires de la musique, c’est quelque chose d’important pour vous ou vous vous en fichez?

L.I.O: Pour moi ça représente un truc légendaire.

JR O Crom: Le groupe 113 a déjà gagné un prix [en 2000]. On regardait ça, on se disait: «Peut-être qu’un jour nous aussi on aura notre prix». On était super fiers qu’ils gagnent. Quand on voit des gens qui sortent de la rue, du ghetto, qui percent comme ça avec des gros prix, c’est comme si c’était nous, ils nous représentent. J’espère qu’on pourra faire la même chose et rendre les gens fiers. Rien que les NRJ Music Awards, des gens dans mon quartier ont fait des photos avec. C’est comme si c’est eux qui l’avaient gagné.

Votre morceau «Avant qu’elle parte» est très plébiscité par le public. Le clip a été visionné près de  20 millions de fois sur YouTube. En quoi ce titre est plus spécial qu’un autre, selon vous?

JR O Crom:  Les gens se sont rendu compte qu’avant ils ne dévoilaient pas leurs sentiments à leurs parents, leur mère surtout. C’est un truc que j’ai jamais vraiment pu faire. Je regrette. On est deux membres à avoir vécu la même situation. On n’a pas eu le temps de le dire. Ce morceau-là, les premières fois en l’écoutant, c’était un peu dur. Mais avec le temps on s’y fait.

Que répondez-vous aux critiques qui se moquent de ces textes gentillets comme pour dire «Sexion d’Assaut qui chante sur sa maman chérie, comme c’est mignon»?

L.I.O: C’est pas incompatible avec le rap. C’est une musique qui est là pour exprimer toutes les choses que l’on vit. Et ça, ça fait partie de la vie. Tupac, un très grand rappeur que tous les puristes citent, a fait un son pour sa maman. Oxmo Puccino aussi. Pour les mauvaises langues, désolé si on aime nos mamans (rires).

Alors qu’on s’émeut tous les jours de la crise du disque, votre album «L’apogée», sorti en mars 2012, s’est écoulé à plus de 600.000 exemplaires. Comment vous expliquez ça?

JR O Crom: L’Apogée c’est hors norme. Tout le monde s’est donné à fond. On a tous mis la main à la pâte. On appelle cet album l’album de la maturité.

 L.I.O: Je tiens à préciser qu’il y a aussi un très gros public qui est derrière nous. Les «Wati» soldats sont très déterminés.

Quelle est votre position par rapport à ces clashs entre rappeurs, La Fouine et Booba notamment, dont on entend beaucoup parler en ce moment?

JR O Crom: On veut pas donner notre avis. Mais c’est dommage que ça se passe comme ça, c’est deux artistes qu’on aime bien.

L.I.O: Ce sont des histoires qui sont entre eux et qu’on ne connaît pas. On ne peut pas s’en mêler. Et ça ne nous regarde pas.

Ca ne donne pas une mauvaise image du rap?

L.I.O:  Pas du tout, dans la mesure où les clashs entre rappeurs ça a toujours existé.

Sexion d’Assaut reprend sa tournée en mars prochain et se produira les 1 et 2 juin 2013 à L’Olympia à Paris. Les rappeurs participeront également au grand concert de rap et hip hop Urban Peace 3 le 28 septembre 2013 au Stade de France.