Carla Bruni quitte Naïve pour Barclay

Benjamin Chapon

— 

Carla Bruni-Sarkozy le 26 janvier à l'Elysée, à Paris
Carla Bruni-Sarkozy le 26 janvier à l'Elysée, à Paris — CHAMUSSY/WITT/SIPA

Carla Bruni aurait signé un contrat avec Barclay, label star de la major Universal, selon le site Challenges.fr. La chanteuse quitte donc, comme la rumeur l’annonçait dès l’été dernier, la maison de disques indépendante Naïve qui produisait ses albums depuis plus de dix ans. Le succès phénoménal de Quelqu’un m’a dit (plus de 2 millions d’exemplaires vendus), puis le relatif insuccès de Comme si de rien n’était, sont passé par là. Ainsi qu’un certain Nicolas Sarkozy. Carla Bruni, ex-mannequin qui s’essayait timidement à la chanson en 2003, est aujourd’hui une ex-première dame et une chanteuse internationalement reconnue. La force de frappe de Barclay sied mieux à ce statut.

« Carla quitte Naïve en excellents termes, confie un proche de la chanteuse à Challenges, elle considère que la rencontre avec Patrick Zelnick (fondateur de Naïve) a été un conte de fées, mais comme ce fut le cas pour elle dans la mode, elle est capable de collaborer aussi bien avec des petites maisons qu’avec des multinationales."

Selon nos informations, l’album de Carla Bruni intitulé "Little French Songs" serait d’ores et déjà prêt pour une sortie pour le printemps. Elle en a écrit et composé tous les titres.