Kasabian règne sur son «Empire»

©2006 20 minutes

— 

Dès sa sortie en Grande-Bretagne, le deuxième disque de Kasabian est devenu nº 1 des charts. Avec Empire, les sales mômes de Leicester s'avèrent à la hauteur de la hype les entourant. Insolent à leur image, bourré de futurs singles mêlant pop et électro, ce deuxième album est simplement réjouissant. On aime ses incursions dans le glam, ses chansons aux tempos obsédants, qui précipiteront les pires pantouflards sur le dancefloor. On apprécie aussi son côté imprévisible : expérimentations psychédéliques, bricolages futuristes, etc.

Les résultats ne sont pas toujours mémorables, mais Kasabian a le mérite de ne pas remâcher pas les mêmes influences new wave que les trois quarts de la scène britannique. Une originalité soulignée par le chanteur Tom Meighan, peu enclin à la modestie. « Aucun groupe ne fait des disques comme nous. Nous sommes sur une autre longueur d'onde.» En prime, ces têtes à claques sont des bêtes de scène.

I. Ch.

En concert (complet) demain soir à la Maroquinerie (Paris 20e).