Quand les fans se rebellent contre leurs idoles

A.L

— 

Madonna, lors d'un concert à Washington, le 23 septembre 2012.
Madonna, lors d'un concert à Washington, le 23 septembre 2012. — Owen Sweeney / Rex Feat/REX/ SIPA

Entre les fans et leurs idoles, l’amour côtoie la haine. Mardi, 650 fans chiliens ont porté plainte contre Madonna pour «engagements non tenus». Le concert de la tournée «MDNA» auquel ils ont assisté à Santiago avait été raccourci de 40 minutes. Alors que la star avait débarqué comme une fleur avec deux heures en retard. Trop court, trop cher, trop raté: quand assister à son concert était l’évènement de l’année, il y a beaucoup de raisons d’en vouloir à mort à son idole. Et de dégainer la pétition, la plainte, ou plus souvent, les huées.

Trop court: Madonna

L’incident du Chili vient clore, pour la Reine du Pop, une tournée aussi rentable (228 millions de dollars de bénéfices) que mouvementée. Il y aura eu, en France, l’apparition en plein concert d’une vidéo montrant Marine Le Pen affublée d’une croix gammée. Mais les fans se souviendront surtout du concert éclair de l’Olympia, fin juillet, dont Madonna, complètement déconnectée, dira plus tard qu’il a été «une merveilleuse expérience». Les fans décriront eux un fiasco. Quarante-cinq minutes de concert et rideau, sans un au revoir. Les spectateurs avaient crié «Remboursez», l’insultant, jetant des bouteilles sur la scène. Un mail collectif exigeant le remboursement des places (de 90 à 276 euros) n’aura pas réussi à convaincre le producteur, qui assure n’y voir «aucune faute contractuelle ou délictuelle». 

Trop cher: Les Rolling Stones

En novembre, tous les fans des Rolling Stones ont été agités par un même grand huit d’émotions. Joie et bonheur! Pour leurs 50 ans, les Rolling Stones vont donner quatre concerts exceptionnels. Puis aussitôt, déception et colère. La place la moins chère coûte 130 euros. Les fans sont excédés. Certains proposent de boycotter le groupe.

Trop raté: Britney 

En 2009, la chanteuse avait fait très fort. Incommodée par l’odeur de cannabis qui flottait dans une salle de concert de Vancouver, la star était sortie de scène à peine 15 minutes après son arrivée. Les fans qui avaient poireauté une heure et demie sans aucune explication avaient fini par créer un site pour exiger le remboursement des billets. Quelques mois plus tard, de l’autre côté de l’Océan Pacifique, en Australie, d’autres fans vengeaient indirectement les premiers en quittant la salle au bout de trois chansons, dépités par la médiocrité du show de la chanteuse abonnée au playback. Ce qui avait mis la chanteuse «très en colère», affirmait alors son agent.

Trop à côté de la plaque: Johnny

Grand moment de solitude pour Johnny (et de délectation pour nous) quand celui-ci a tout simplement oublié où il donnait son concert. Au public de Saint-Etienne en délire, le rockeur a lancé un enthousiaste «Salut Clermont-Ferrand!».  Les huées ont instantanément  retenti dans la salle. Mais il a sans doute suffi d’un «Que je t’aime» pour que tout soit oublié.

Trop malade: Usher

En janvier 2011, Usher a eu le malheur d’attraper une sinusite. Et ça, les fans ne lui ont pas pardonné. En concert à Berlin, le rappeur s’est allégrement, et très longuement, fait huer par les fans, furax d’avoir tant attendu un spectacle en playback, sans chorégraphie, donné par un Usher qui aurait mieux fait de rester dans son lit.

Trop ivre: Amy Winehouse

S’il fallait citer tous les artistes s’étant produits drogués ou ivres sur scène, on y serait encore en 2014. La dernière en date: Amy Winehouse, dont l’un des derniers concerts, le 18 juin 2011 à Belgrade, avait été qualifié par la presse du «pire concert de l’histoire de Belgrade». Complètement absente, la chanteuse était apparue titubant et n’avait pu marmonner que quelques titres avant de s’en aller… et de décider qu’elle annulait sa tournée européenne.

Trop infernal: Pete Doherty

L’ex-leader des Libertines est le grand spécialiste de relation amour/haine avec son public. Très adepte des annulations de concert à la dernière minute, ne venant aux concerts que quand il le sent, Pete a le don de rendre son public complètement fou.