Meilleur public de France, comme à l’école des fans, «tout le monde a gagné»

Benjamin Chapon

— 

Concrete Knives est la révélation pop française de l'automne.
Concrete Knives est la révélation pop française de l'automne. — DR

La citée préférée des artistes, c'est Lille. Plus petites, mais foncièrement accueillantes, quatre autres villes se sont illustrées dans la quête du public idéal. Voici tous les accessits et les prix du jury.

Clermont-Ferrand, le meilleur petit public

Si on exclut du vote les artistes qui tournent dans des salles de plus de 3.000 places, Clermont-Ferrand arrive en tête. Une belle victoire pour La Coopérative de Mai, à la programmation vive. «Ils ont une culture rock hallucinante et avaient vu une tonne de concerts. Malgré ça, ils ne sont pas blasés, toujours curieux», se souvient Sébastien Tellier.

Caen, le public de connaisseurs

Si on ne garde dans le vote que les voix des musiciens «spé», (qui ne passent pas à la radio et ne battent pas des records de vente), Caen est premier. Peut-être parce que, parmi les votants, beaucoup viennent de Caen. Cette année, de Concrete Knives à Granville ou Superpoze, la scène rock caennaise a explosé aux oreilles d’un public averti.

Reims, le public le plus anecdotique

Si on demande une anecdote, c’est Reims qui revient le plus souvent comme lieu de l’action. Ça va d’un fan énamouré collant à l’élu local qui fait dédicacer toute une pile de CD! Pour Bad Milka, technicien, cela tient à la personnalité des patrons de salles: «A La Cartonnerie, la bouffe est bonne, le matos est top. Les artistes sont plus ouverts au public.»

Bordeaux, le public le plus surprenant

Côté meilleur surprise, Bordeaux l’emporte. La ville traîne une réputation hautaine et endormie mais la vivacité de sa jeune scène rock démontre l’inverse. «Mes artistes râlent quand je leur trouve une date là-bas, raconte un tourneur jazz. Et systématiquement, ils reviennent ravis, avec d’excellents souvenirs.»