Willy Lambil : «La BD doit divertir, sans autre prétention»

©2006 20 minutes

— 

Interview de Willy Lambil, dessinateur.

Comment expliquer la longévité de la série ?

Nous nous adressons au plus large public possible, en nous efforçant de toujours rester lisibles. Les lecteurs semblent apprécier cette simplicité, et c'est tant mieux ! Pour moi, la mission de la BD est de divertir, sans autre prétention.

Après trente-huit ans, n'êtes-vous pas lassé?

Aucune ! Dessiner les Tuniques, c'est une seconde nature pour moi...

Que représente le cap des cinquante albums ?

La concrétisation d'une belle aventure. Mais je n'en ai personnellement dessiné que quarante-quatre. Le symbole est donc relatif.

Vous avez des projets ?

Le 51e tome... dont j'ai déjà dessiné une bonne moitié. Je n'ai pas d'autres projets, je préfère me cantonner à ce que je fais le mieux. Et puis à mon âge [70 ans], il est un peu tard pour me lancer sur de nouvelles voies (rires).

Recueilli para O. M.