Florent Pagny donne encore de la Voice

CHANSON Le chanteur est de passage à Paris pour la deuxième saison de «The Voice»...

Benjamin Chapon
— 

De passage à Paris pour enregistrer la deuxième saison de «The Voice», Florent Pagny ne compte pas s'attarder. Un temps exilé à Miami, ce résident américain («c'est plus pratique pour plein de trucs, pas que les impôts, hein»), est finalement reparti vivre dans son ranch en Patagonie. Un isolement relatif qui lui permet de vivre «un peu au-dessus de toutes les conneries sectaires» qui agitent la France.

Vieux sage

Le chanteur reste malgré tout au courant. «Quand je vois ce qui se passe à propos du mariage homo, j'ai envie de dire aux cathos “calmez-vous les mecs”, laissez aux gens le libre choix de leur destin. Si deux mecs ont envie de se marier, ça les regarde. Et l'adoption par des homos, dans les faits, ça existe déjà… Faut être plus cool.» 

Pour autant, il ne manifestera pas ni ne s'engagera publiquement. «J'ai toujours été en marge, je ne vote pas. L'engagement, pour moi, c'est vicieux. Je crois qu'on parle trop et qu'on n'écoute pas assez. Je suis du genre à toujours relativiser les opinions tranchées.» Cette attitude de vieux sage, qu'il cultive dans «The Voice», tranche avec l'image du chanteur des années 1980. «Je me suis assagi. Je n'allais pas rester un roquet. Pour “The Voice”, je voulais la jouer tranquille. Il y a un cahier des charges: il faut être positif. Mais comme le niveau est très bon, c'est facile d'être positif. On n'est pas là pour s'envoyer des vannes lourdes.»

Barython 2, le retour

Huit ans après, Florent Pagny donne une suite à son album de grands airs classiques. «J'ai longtemps pataugé avec mon projet de reprises latinos. Universal ne comprenait pas le projet… Je me suis dit que ce serait plus simple si on le présentait comme un nouveau Barython, avec orchestre.»