Frères comme Kalkbrenner

Joël Métreau

— 

Paul (à g.) et Fritz (à d.), ont grandi ensemble dans Berlin, côté Est du mur.
Paul (à g.) et Fritz (à d.), ont grandi ensemble dans Berlin, côté Est du mur. — dr

Deux frères, Paul et Fritz Kalkbrenner, l'un lunaire, l'autre solaire. A 35 ans, le premier est devenu une superstar de la techno outre-Rhin. 135 000 exemplaires de son album Icke Wieder se sont écoulés, rien qu'en Allemagne. Son cadet de quatre ans, Fritz, plus modeste que timide, a pris son temps avant de se lancer. A quelques mois d'écart, ils ont sorti leurs albums.

« Compliqué d'acheter des disques »
En interview, Paul répond sèchement, à l'image de ses beats, mélodiques mais minimalistes, sur son sixième album Guten Tag. Au sujet de Sick Travellin', le second album de son frangin, il remarque : « C'est de la jolie house music. Il a fait ce qui lui plaisait, il n'a pas besoin de mes conseils. » A la différence de son frère, Fritz chante, avec une voix grave et veloutée, en anglais, sur des compositions plus chaleureuses. « On a l'impression d'entendre un Noir d'une cinquantaine d'années », note Paul. De son frère, Fritz dit : « Sa musique est à la fois élégante et butée. Et elle a toujours été en avance sur son époque. »
Fils de journalistes, ils ont grandi ensemble dans le quartier de Berlin Lichtenberg, côté Est du mur. « A l'époque, pour nos parents, c'était compliqué d'acheter des disques. On écoutait ce que diffusait la radio FM dans les années 1980 : les B-52's, les Bangles…, raconte Fritz. A 15 ans, Paul a commencé à faire du DJing. Il s'est intéressé tôt à la techno, seulement ce genre, alors que j'écoutais aussi du hip-hop et de la soul. ». « Mon frère est une encyclopédie ambulante, s'amuse Paul, il connaît tout de la musique des années 1970. » Sur la BO de Berlin Calling, écrite par Paul Kalkbrenner en 2008, on découvre que son petit frère Fritz chante, c'était sur l'hymne club « Sky and Sand ». Dans ce film, Paul incarnait un DJ à gros ego, toxico et borderline, qui s'appelle Ickarus. Dans Berlin Calling, Fritz Kalkbrenner fait une apparition. Son rôle ? DJ Fritz Kalkbrenner.

Le musicien français Vitalic samplé malgré lui

Sur l'album de Paul, figure « KernSpalte », qui ressemble à un morceau créé en 2005 par le musicien électro français Vitalic. Interrogé par 20 Minutes, ce dernier répond : « Ce morceau est un sample du pont de « Polkamatic », accéléré et filtré. Il y a une différence entre l'art du sampling, comme le manient Chinese Man ou Jackson, et prendre un extrait entier d'un morceau de quelqu'un d'autre et y mettre un nouveau nom. Sur ce coup, Paul n'a pas été très urbain. En général, j'accepte les samples. Je ne l'aurais cependant pas accepté pour « Polkamatic », qui a une histoire personnelle. »