Objet littéraire non identifié« Emmaüs », le nouveau roman de l'écrivain star italien

Karine Papillaud

— 

L'interprétation graphique de Rebecca Dautremer sublime le texte.
L'interprétation graphique de Rebecca Dautremer sublime le texte. — Rebecca Dautremer/Gallimard

Redécouvrir Alessandro Baricco : au moment où sort son nouveau roman Emmaüs (Gallimard). Les éditions Tishina proposent pour les fêtes, et pour 27 € seulement, une version illustrée de son grand succès, Soie. Sorti en 1997 en France, ce roman d'un éleveur de vers à soie français, qui voyagera quatre fois au Japon à partir de 1860 pour trouver des vers, s'est vendu en poche à plus de 500 000 exemplaires.

Un roman exquis
Résumé comme ça, on se demande bien pourquoi. L'histoire d'Hervé Joncour est avant tout un magnifique conte amoureux au dénouement inattendu, servi par la langue ensorcelante de Baricco : « Ses livres sont des compositions musicales autour d'une géométrie sonore, explique sa traductrice Françoise Brun. Les phrases donnent le tempo. Tout y est précis, chaque virgule, chaque étirement des mots participe de cette création musicale. Et chaque livre est une expérience sonore nouvelle : dans Soie, c'est la légèreté d'un tissu qui file entre les doigts, le bruit léger d'un collier de perles qui tombe sur du marbre. » L'interprétation graphique de Rebecca Dautremer sublime le texte avec gouaches, crayonnés, jeux de flous et de nets, tampons et collages : « L'objectif était de proposer un univers propre à l'image et en adéquation avec le texte, sans illustrer de façon terre à terre. »Cinq ans après Cette histoire-là, son précédent roman, Alessandro Baricco publie Emmaüs (Gallimard, 15,90 €). Le roman raconte comment quatre sages garçons, membres du groupe musical de leur paroisse, se retrouvent confrontés à l'intrigante Andre, une jeune aristocrate aux mœurs légères qui les subjugue. Leur petit monde ordonné et guidé par la foi craquelle peu à peu, pour laisser le jour aux doutes, à l'alcool, aux excès et à la mort. Dans cette émouvante parabole de la jeunesse, Baricco raconte l'histoire de son milieu catholique et bourgeois de Turin. Il décrit un monde, où le noir se moire de blanc et le blanc de noir. Sans doute est-ce le roman le plus profond de Baricco, où la découverte de la vie telle qu'elle est s'accompagne d'une quête de sens à la fois douloureuse, belle et salvatrice.