Massive Attack : à deux, c'est mieux

©2006 20 minutes

— 

Massive Attack est de retour. Avec à sa tête deux de ses fondateurs. Même si Daddy G et 3D refusent d'admettre qu'ils s'étaient séparés. « On a continué à vivre à Bristol, à boire des bières ensemble, affirme 3D. On a juste travaillé chacun de notre côté. » Les deux survivants du groupe de trip-hop n'ont effectivement plus rien enregistré ensemble depuis l'album Mezzanine, il y a sept ans. Penser les réunir à Paris pour trois dates exceptionnelles* tenait donc du miracle. « C'est faux. Nous avons eu des problèmes internes de communication qui nous ont poussés à changer de direction. Mais ce n'était qu'une transition. » Robert Del Naja, alias 3D, oublie qu'il s'est retrouvé seul aux manettes des dernières productions du groupe, la chanteuse et les deux MC ayant claqué la porte. Pour autant, Massive Attack n'a pas changé, à en croire les derniers concerts. Accompagné des chanteurs invités Horace Andy et Elisabeth Fraser, le duo a offert un son rugueux et puissant pour un show hypnotique : des décibels poussés à fond, un jeu de lumières bleues planantes et des guitares qui crient. Les oeillades complices échangées, comme les extraits captivants de Weather Underground, nouvel opus à venir, semblent confirmer des retrouvailles définitivement réussies.

Adeline Lajoinie

(*) Le 28 août à l'Olympia, le 29 à la Cigale et le 30 au Bataclan.