Près de 600.000 euros pour des clichés de Greene dont des portraits de Marilyn

A.G. (avec Sipa)

— 

Quelque 240 photos dont des clichés de Marilyn Monroe et d'autres célébrités ont atteint jeudi soir aux enchères à Varsovie un montant de 588.185 euros, soit un record à ce jour pour une vente de photos en Pologne, a annoncé la maison de ventes Desa Unicum.

Dans une salle de ventes comble, près de 500 enchérisseurs se sont arraché les clichés réalisés par Milton Green, le célèbre photographe de mode et de personnalités, disparu en 1985. Des 239 photographies sous le feu des enchères, une seule n'a pas trouvé preneur.

Les portraits de Marilyn Monroe avaient été réalisés entre 1953 et 1957, alors que Greene remplissait à la fois les fonctions de conseiller artistique et de partenaire en affaires de la star qu'il a aidé à devenir une artiste accomplie, en fuyant notamment les lumières de Hollywood pour s'établir et travailler à New York.

Poses aguicheuses et provocantes

Parmi les clichés dispersés jeudi soir et appréciés des collectionneurs, figurent de nombreux portraits en noir et blanc réalisés en studio mais aussi en décors naturels, parfois dans des attitudes aguicheuses et des poses provocantes.

Parmi les belles enchères, un portrait de la pulpeuse blonde platine, en bas noirs, a été adjugé 11.995  euros. Un autre cliché pour lequel elle pose en tenue de ballet classique a atteint 15.690 euros, et une photo où on la voit couchée dans un lit a trouvé preneur pour 6.669 euros.

D'autres clichés de personnalités dont Audrey Hepburn, Grace Kelly ou Marlene Dietrich, tous réalisés par Greene figuraient également au catalogue de la dispersion de jeudi. Parmi ces portraits, celui de Nellie Nyad, elle fut l'une des compagnes de l'artiste, représentée sous un voile blanc a été adjugé 10.984 euros.

Détournement de fonds

Les clichés provenaient d'une collection de près 4.000 photographies de Greene que la Pologne avait obtenu au milieu des années 90 via l'homme d'affaires originaire de Chicago Dino Martingas, dans le cadre d'une sombre affaire de détournements de fonds liée au rachat de la dette de l'état polonais après l'effondrement du bloc communiste.

Le produit de la vente de jeudi sera versé dans les caisses de l'État polonais, a précisé Marta Maciazek, la fonctionnaire chargée de mettre un point final à l'affaire de corruption à laquelle étaient reliés les clichés de Greene.