Baptiste Giabiconi reçoit un disque d'or non certifié

A.L

— 

Baptiste Giabiconi sur le scène de l'Olympia, le 15 septembre 2012.
Baptiste Giabiconi sur le scène de l'Olympia, le 15 septembre 2012. — GHNASSIA ANTHONY/SIPA

La saga Giabiconi continue. Lundi soir, le chanteur a reçu de son producteur Side Hajjaji un disque d’or, correspondant à 50.000 ventes de son album Oxygen. Problème: seul un disque d’or reçu du Snep est une récompense valable.

Or le syndicat ne fait pas le même compte. A ses yeux, Giabiconi n’a pas atteint les 50.000 ventes, puisque les 21.000 premières se sont faites uniquement sur le site vente-privée.com, ce qui avait fait naître la polémique: le Snep avait en effet exclu Oxygen du «Top Albums» au motif qu’il ne répondait pas aux critères du classement, étant vendu en exclusivité dans une seule enseigne. Dans une interview à 20 Minutes, le patron de vente-privee.com, Jacques-Antoine Granjon, s'en était pris aux maisons de disque en assurant que son site «ne marchait pas sur les plates-bandes des majors».

Depuis, l’album de Baptiste Giabiconi est distribué par le réseau classique du disque, mais les 21.000 premiers vendus sur vente-privee.com ne sont pas toujours pas reconnus par le Snep. «Je ne vois pas pourquoi on serait exclu par un changement de règle», proteste Side Hajjaji, qui indique avoir rendez-vous le 5 novembre avec un conseiller du ministère de la Culture en vue «d’obtenir un arbitrage». 

«Les ventes de l’album de Baptiste Giabiconi sont réelles et ce disque d’or est légitime» estime t-il. Il annonce la création d’une «association de défense des producteurs indépendants».