VIDEO. Oscars 2017: «Moonlight» éclipse «La La Land», Isabelle Huppert repart bredouille

RECOMPENSE Retrouvez le palmarès des 89e Oscars...

Philippe Berry

— 

Le réalisateur de  «Moonlight», Barry Jenkins, sous la choc après la victoire de son film aux Oscars, le 26 février 2017.
Le réalisateur de «Moonlight», Barry Jenkins, sous la choc après la victoire de son film aux Oscars, le 26 février 2017. — Chris Pizzello/AP/SIPA

Pendant près de quatre heures, tout s’est déroulé comme prévu. Après avoir récolté six Oscars, La La Land est d’abord sacré meilleur film. Mais en pleins remerciements, l’équipe du film apprend sur scène qu’il y a eu un cafouillage avec une enveloppe, et que c’est en fait Moonlight qui a gagné la catégorie suprême. Bilan.

>> A lire aussi : L'énorme caouillage des Oscars pour le meilleur film

Le choc « Moonlight »

« Je ne pense pas que ma vie aurait pu changer plus radicalement que ce qui vient de se passer ces vingt dernières minutes. » En salle de presse, le réalisateur Barry Jenkins n’arrive toujours pas à y croire. Alors que La La Land était l’immense favori, c’est bien ce film indépendant au budget de 1,5 million de dollars sur un jeune garçon noir homosexuel qui grandit dans un quartier difficile qui s’impose. Il repart également avec l’Oscar du meilleur scénario (adaptation) et celui du meilleur second rôle masculin pour Mahershala Ali, premier acteur musulman primé dans cette catégorie.

Six Oscars pour « La La Land »

Certes, Damien Chazelle aura la satisfaction d’être devenu le plus jeune cinéaste sacré meilleur réalisateur, à seulement 32 ans. Et La La Land a dominé la soirée, avec six statuettes, dont deux pour sa musique. Mais le cafouillage laissera forcément un goût amer en bouche.

Emma Stone bat Isabelle Huppert

Elles avaient toutes les deux gagné aux Golden Globes. Mais aux Oscars, les catégories comédie et drame sont fusionnées, et c’est donc Emma Stone qui s’est imposée comme meilleure actrice. « Pour gagner, il faut de la chance et l’opportunité », a-t-elle déclaré, remerciant Damien Chazelle et Ryan Gosling, son partenaire dans La La Land. Isabelle Huppert, elle, court toujours après l’Oscar.

« Ma Vie de courgette » s’incline face à Zootopie

C’était couru d’avance, le rouleau compresseur de Disney a roulé sur le film d’animation français. Qui pourra se consoler avec des critiques américaines dithyrambiques (100 % sur le site Rotten Tomatoes).

La production franco-iranienne « Le Client » récompensée

Certes, Elle, n’était pas sélectionné. Mais la coproduction franco-iranienne Le Client repart avec l’Oscar du meilleur film étranger. Son réalisateur, Asghar Farhadi, s’est fait remarquer par son absence : il a boycotté la cérémonie pour protester contre le décret migratoire de Donald Trump visant sept pays musulmans, dont l’Iran.

Casey Affleck se fait un prénom

La famille Affleck agrandit sa collection. Après les deux Oscars de Ben (meilleur film pour Argo, et scénario pour Goodwill Hunting), son frère cadet, Casey Affleck, a battu Ryan Gosling et Denzel Washington pour décrocher la statuette du meilleur acteur pour Manchester by the Sea. Et contrairement aux Golden Globes, il n’y pas oublié de remercier son aîné, lançant : « I love you, Ben. »