Tony Scott: les meilleures scènes de sa carrière

VIDEORAMA Le réalisateur de Top Gun s'est suicidé dimanche à l’âge de 68 ans en se jetant d’un pont de San Pedro en Californie...

Annabelle Laurent

— 

Tony Scott en 2006. 
Tony Scott en 2006.  — LILO/SIPA

Il aura passé sa carrière dans l’ombre de son frère Ridley, et n’aura jamais fait réellement l’unanimité auprès des critiques. On doit pourtant à Tony Scott, mort à l’âge de 68 ans, le légendaire Top Gun et de nombreux films populaires que certains élèvent au rang de films cultes et d’autres réduisent à des succès du box-office «dopés à la testotérone»

Les Prédateurs (1983)

Premier long-métrage du réalisateur qui venait, comme son frère, de l’univers de la publicité, Les Prédateurs (The Hunger), film de vampires avec Catherine Deneuve et David Bowie est cité aujourd’hui comme ayant imposé le style très «clippé» du réalisateur. La scène très hot entre Catherine Deneuve et Susan Sarandon a contribué à faire du film une œuvre culte.

 
Top Gun (1986)

Hymne à la gloire de l’armée américaine, classique du cinéma populaire, Top Gun restera le film qui aura lancé Tom Cruise dans le rôle d’un pilote émérite de l’US Air Force et fait vibrer une génération entière au son de «Take My Breath Away» ….  


L
e flic de Beverly Hills II (1987)

Après le succès retentissant du Flic de Beverly Hills en 1984, Tony Scott qui s’est imposé avec Top Gun apparaît aux yeux d’Hollywood comme la bonne personne pour réaliser la suite, avec Eddie Murphy.

Le Dernier Samaritain (1991)

Gros échec au box-office lors de sa sortie en 1991, le Dernier Samaritain est le seul «buddy movie» de Tony Scott, interprété par le duo Bruce Willis/Damon Wayans peu avare en répliques cultes. 

True Romance (1993)

Sur un scénario de Quentin Tarantino et Roger Avary, «le Bonnie and Clyde des années 1990» comme le dit l’affiche à l’époque est le film qui aura le plus trouvé grâce aux yeux des critiques. La fameuse scène entre Christopher Walken et Dennis Hopper, aussi connue sous le nom de «scène des Siciliens» est un classique, comme le rappelle notamment Michael Moore ce lundi sur Twitter. C’est aussi l’une des scènes dont Tarantino dit être le plus fier d’être l’auteur.

Ennemi d'Etat (1998)

Avec Ennemi d’Etat, Tony Scott prend un nouveau tournant, en entamant «sa transformation en auteur high-tech et fou». Gene Hackman y livre une performance grandiose en ancien employé de la NSA devenu hacker, aux côtés d’un Will Smith qui réussit avec brio son premier vrai rôle dramatique. 

Spy Game - Jeu d'espions (2001)

En 2011, Tony Scott survolait trente ans de conflits américains en réunissant à l’écran Robert Redford et Brad Pitt. Un de ses plus gros succès de box office. 

Man on Fire (2004)

Dans Man on Fire, Mexico est le théâtre d’un thriller très violent où s’illustre une fois de plus Denzel Washington, le plus fidèle acteur de Tony Scott. 

 

Domino (2005)

Dans Domino, Tony Scott pousse à l’extrême son esthétique saturée et son montage stroboscopique.

 

Unstoppable (2010)

Le dernier film de Tony Scott marquait sa cinquième collaboration avec Denzel Washington. Le concentré d’adrénaline proposé avait pour une fois séduit la critique.