Superman revient en superforme

©2006 20 minutes

— 

Superman (Brandon Routh), alias Clark Kent, a disparu pendant cinq ans de Metropolis, où la criminalité a atteint des niveaux record. L'avenir s'annonce encore plus sombre avec la libération de l'infâme Lex Luthor (Kevin Spacey). Quant à la journaliste Loïs Lane (Kate Bosworth), la femme qu'il aime, elle a appris à vivre sans lui...
Superman (Brandon Routh), alias Clark Kent, a disparu pendant cinq ans de Metropolis, où la criminalité a atteint des niveaux record. L'avenir s'annonce encore plus sombre avec la libération de l'infâme Lex Luthor (Kevin Spacey). Quant à la journaliste Loïs Lane (Kate Bosworth), la femme qu'il aime, elle a appris à vivre sans lui... — AFP

Les superhéros, Bryan Singer connaît ça sur le bout des ongles. Superman Returns est aussi réussi que les deux premiers épisodes de la saga des X-Men qu'il avait dirigés de main de maître.

De retour à Metropolis après un voyage initiatique sur son ancienne planète dévastée, le justicier au costume rouge et bleu n'a pas le temps de s'ennuyer. Certes, Lex Luthor, son ennemi juré, campé par Kevin Spacey, menace le monde en jouant avec des missiles. Mais ce qui préoccupe notre ami, c'est que l'intrépide reporter Lois Lane, son amour secret (interprétée par Kate Bosworth), a profité de son absence pour devenir maman ! Toujours déchiré entre les obligations de redresseur de torts de Superman et la personnalité complexée du journaliste Clark Kent, le héros ne chôme pas pendant plus deux heures trente d'un film qu'il porte sur ses épaules musclées.

Il n'a pas été facile de trouver un acteur pour enfiler collants et cape après l'inoubliable Christopher Reeve, qui a immortalisé le héros au cinéma dès 1978, et Tom Welling, qui lui a prêté ses traits dans la récente série « Smallville ». « Il fallait quelqu'un qui reflète notre mémoire collective de Superman et devienne l'image vivante du personnage », explique Bryan Singer. Brandon Routh, comédien inconnu, relève le défi haut la main avec un physique de beau gosse qui n'a pas laissé les jeunes spectatrices indifférentes lors de l'avant-première parisienne. Qu'il neutralise les méchants ou fasse voler sa dulcinée au-dessus de la ville, le super personnage créé en 1933 par en Jerry Siegel et Joe Shuster a retrouvé une seconde jeunesse grâce à cette superproduction !

Caroline Vié