Filmographie: Claude Miller, cinéaste de l'intime

CINEMA Le réalisateur est décédé mercredi 4 avril à l'âge de 70 ans. Retour en images la carrière d’un grand cinéaste...

A.L

— 

Claude Miller réalise L'effrontée en 1985. 
Claude Miller réalise L'effrontée en 1985.  — Capture Youtube

>> Le réalisateur Claude Miller est mort mercredi soir 

La meilleure façon de marcher (1976)

Après avoir débuté aux côtés de Marcel Carné et François Truffaut, Claude Miller réalise son premier long-métrage en 1976. Il y dirige Patrick Dewaere et Patrick Bouchitey, dans le rôle de deux moniteurs dans une colonie de vacances. Alors qu’un soir le premier surprend l’autre maquillé en femme dans sa chambre, il va peu à peu l’humilier publiquement: une réflexion bouleversante sur les stéréotypes et la masculinité qui est d’emblée acclamée par la critique, et le public.

Dites-lui que je l’aime (1977)

Le succès public de son premier film lui permet d'entamer dès l'année suivante le tournage de Dites-lui que je l'aime, un drame amoureux avec Gérard Depardieu et Miou Miou. Malgré cette distribution, le film n’attire pas grand monde dans les salles. Découvrez des images du tournage sur ce reportage de l’INA:



Garde à vue (1981)

Michel Serrault et Lino Ventura se font face dans son troisième film, un policier. Romy Schneider fait aussi partie du casting. Il est couronné par quatre César.

Mortelle randonnée (1983) 

Il réalise en 1983 Mortelle Randonnée avec Michel SerraultIsabelle Adjani, et Guy Marchand. Un détective privé y suit à la trace et à travers l'Europe une jeune meurtrière en qui il croit reconnaître sa fille, et dont il n'a qu'une photo.



L'effrontée (1985)

Claude Miller est célèbre pour avoir lancé Charlotte Gainsbourg, âgée de 13 ans lorsqu’il lui offre le premier rôle dans l’Effrontée. Il signe alors ce qui reste un des films sur l’enfance les plus emblématiques du cinéma français. La performance de la jeune actrice lui vaut le César du meilleur espoir féminin en 1986. Claude Miller fait de nouveau appel à elle en 1988 pour La petite voleuse, d’après un scénario de François Truffaut.

Le cinéaste explique ici comment il a repéré la jeune actrice, tellement tétanisée par le trac sur ce plateau de télévision qu’on l’entend à peine évoquer le film.



Classe de neige (1998)

Autre film qui démontre le goût du cinéaste pour l’enfance: La Classe de neige, d’après le roman d’Emmanuel Carrère, qui reçoit le Prix du jury du Festival de Cannes.

 La Petite Lili (2003) et Un Secret (2007)

Dans les années 2000, Claude Miller offre à Julie Depardieu deux César dans La Petite Lili (2003) et Un secret (2007), deux drames passionnels avec Ludivine Sagnier.

Thérèse Desqueyroux (2012)

Après Je suis heureux que ma mère soit vivante (2009) - qu'il co-réalise avec son fils Nathan - et Voyez comme ils dansent (2011) avec Marina Hands, Claude Miller préparait son retour dans Thérèse Desqueyroux, un drame adapté du roman de François Mauriac sur une jeune femme qui décide d'empoisonner son mari pour se libérer de son mariage malheureux. Ce dernier film, prévu en salles le 21 novembre, met en scène Audrey Tautou et Gilles Lellouche. Selon le Figaro, Thérèse Desqueyroux ferait partie de la sélection offcielle de Cannes cette année. 

Claude Miller par lui-même

En 2009, le Forum des images avait reçu le cinéaste pour une master-class de près d’une heure et demi disponible intégralement ci-dessous: