Le Capitaine Pirate et son inséparable mascotte Polly vont vivre des aventures qui réjouiront petits et grands.
Le Capitaine Pirate et son inséparable mascotte Polly vont vivre des aventures qui réjouiront petits et grands. —

CINEMA

«Les Pirates!»: Rencontre avec un oiseau rare qui va séduire

Les créateurs de «Wallace et Gromit» remettent le couvert pour une comédie animée tordante...

Les studios Aardman, créateurs de Wallace et Gromit, sont de retour avec Les Pirates! Bons à rien, mauvais en tout, une comédie animée délirante, peuplée de personnages inoubliables en pâte à modeler. Parmi eux, Polly, dodo craquant, est notre favorite. Le réalisateur Peter Lord a évoqué l'éclosion de cette nouvelle star.

Dodo, ascendant perroquet
Ce dodo est une dame, la mascotte des pirates qu'ils aiment à la folie. «Elle porte le nom classique des perroquets de flibustiers anglais, car son maître est tellement crétin qu'il n'a même pas remarqué que c'était un dodo, animal qui est censé s'être éteint à la fin du XVIIe siècle. On aimait aussi l'idée que Polly soit la seule fille répérable sur un bateau de gars.»

Polly prétexte
Incroyable mais vrai! L'oiseau de l'île Maurice, Polly, a failli passer à côté de la gloire. «A l'origine, Polly n'était qu'un prétexte. On jouait sur le fait qu'elle était dépourvue d'expression. Ce n'est qu'après l'avoir fait marcher en se dandinant, et avoir constaté qu'on pouvait la faire sourire, qu'on s'est attaché à notre cocotte, modelée en s'inspirant d'images et de squelettes de dodos.»

Volatile dérivé
Reverra-t-on Polly sur grand ou petit écran? On espère que oui! «Si on tourne une suite, elle en sera! Mais, je ne repousse pas non plus l'idée de la faire vivre de façon indépendante comme Shawn le mouton, qui s'est échappé de chez Wallace et Gromit pour mener sa propre carrière dans une série télévisée. En attendant la suite, Polly a déjà sa peluche.»

La bande-annonce

Des flibustiers pour rire à coupe-gorge déployée!

Le réalisateur de Chicken Run (2000) s'amuse comme un petit fou avec Les Pirates! S'appuyant sur les récits frappadingues de Gideon Defoe (à déguster aux éditions Press Pocket et Wombat), il permet à ses héros de côtoyer Charles Darwin et la reine Victoria pour des aventures dont l'originalité fait chaud au cœur et mal au zygomatiques. On ne sait plus où donner des yeux tant les détails tordants abondent dans tous les coins de l'écran, tandis qu'une bande-son très rock‘n'roll donne envie de danser sur son siège. Les studios Aardman s'y entendent comme personne pour mêler techniques traditionnelles et effets numériques afin d'enchanter toute la famille. Si les héros ne sont vraiment pas les sabres les mieux aiguisés de l'armurerie, l'intelligence d'un scénario tordant et la vivacité de la mise en scène font crier «encore» avec des embruns plein les yeux et un cœur de pirate vibrant dans la poitrine. A l'abordage des salles de cinéma!