Décès de Tonino Guerra, scénariste de Fellini et d'Antonioni

CINEMA Il était l'un des plus grands noms du cinéma italien...

Annabelle Laurent

— 

 Tonino Guerra, lors d'une conférence de presse à Saint-Pétersbourg le 21 mai 2010. 
 Tonino Guerra, lors d'une conférence de presse à Saint-Pétersbourg le 21 mai 2010.  — PX1/WENN.COM/SIPA

Les plus grands réalisateurs italiens ont fait appel à lui. Le poète et scénariste Tonino Guerra s’est éteint ce mercredi à l’âge de 92 ans, chez lui, à Rimini dans le centre de l’Italie, des suites d’une longue maladie.

Né le 16 mars 1920, le scénariste a commencé à écrire des poèmes alors qu'il était déporté dans un camp de concentration allemand pendant la Seconde Guerre mondiale. Alors qu’il ignore tout du métier de scénariste, il a l’opportunité de collaborer en 1956 au film Hommes et loups de Giuseppe De Santis en 1956. Après cette première expérience, il consacrera une grande partie de sa vie au cinéma -sans se détourner de la poésie, ni du théâtre ou de la télévision.

Vittorio De Sica, Mauro Bolognini, Mario Monicelli, Alberto Lattuada, les frères Taviani, Marco Bellocchio, Francesco Rosi, Federico Fellini et Michelangelo Antonioni... Tous ces grands noms du cinéma italien ont eu l’occasion de travailler avec Tonino Guerra, qui se voyait comme «un confesseur de cinéastes».

 Amarcord et Blow Up

Crédité d’une centaine de fictions, on lui doit, entre autres, les scénarios d’Et vogue le navire et d’Amarcord (Oscar du meilleur film étranger en 1975) de Fellini, ainsi que de L’avventura, Blow up, Zabriskie Point, d’Antonioni.

Ses travaux avec des cinéastes internationaux ne sont pas négligeables: le Grec Theodoros Angelopoulos, l’Israélien Amos Gitaï, le Russe Andreï Tarkovski, le Chilien Miguel Littin et beaucoup d’autres encore se sont attaché ses talents de scénariste.

«Tonino était une personne extraordinaire qui a réussi à traverser pratiquement un siècle de la culture italienne. Nous avons perdu un poète, un génie, une personne merveilleuse», a commenté Walter Veltroni, ex-maire de Rome et ancien ministre de la Culture.

Redécouvrez la bande-annonce d'Amarcord, chronique de la vie des habitants de Rimini -la ville de Tonino Guerra- sous le fascime des années 30.