Imamura fait ses adieux au cinéma

©2006 20 minutes

— 

Le cinéaste japonais s'est éteint hier, au lendemain de la clôture d'un festival qui avait marqué sa carrière. Récompensé à deux reprises par une Palme d'or pour La Ballade de Narayama (1983) et L'Anguille (1997), Shohei Imamura avait à nouveau été en compétition à Cannes en 2001, avec De l'eau tiède sous un pont rouge.

Sur la dizaine de films réalisés depuis 1958, quelques thèmes apparaissent de façon récurrente, comme les traditions villageoises ou une réflexion sur la société japonaise en général. Les femmes, confrontées à leur destin ont également jalonné son oeuvre, à l'instar de Ces Femmes qui vont au loin (1975). Shohei Imamura avait 79 ans.

J. D.