Les salles obscures ont séduit 37,9 millions de spectateurs en 2011

CINEMA Soit 354.000 de plus que l'année précédente...

Anaëlle Grondin

— 

Des gens font la queue devant une salle de cinéma parisienne.
Des gens font la queue devant une salle de cinéma parisienne. — FRED DUFOUR / AFP

Bonne nouvelle pour le cinéma. Toujours plus de Français se rendent dans les salles obscures. Médiamétrie vient de publier son bilan de fréquentation du cinéma en 2011. Résultat: 37,9 millions de personnes vivant en France métropolitaine se sont rendues au cinéma au cours des 12 derniers mois, soit 65,7% de la population. C’est «un chiffre jamais atteint», précise Médiamétrie. «Ont contribué à ce record l’indéniable qualité des films français de l’année et plusieurs films d’animation qui ont attiré les familles».

D’après ce bilan, cette augmentation concerne à peu près tout le monde, quelles que soient les catégories de population. Mais avec trois «légères dominantes»: les habitants de la région parisienne (+3%), les femmes (+2,8%), les 50 ans et plus (+2,4%). Selon Médiamétrie, les jeunes de 15 à 19 ans sont toujours les plus nombreux à aller au cinéma: plus de 9 sur 10 (92,1%) y sont allés au cours des douze derniers mois.

Très bon cru 2011 pour les films français

Les films français cartonnent. «En plus de drainer un nombre d’entrées record depuis 1984 selon le CNC, ils sont très appréciés», précise Médiamétrie. Quatre d’entre eux figurent d’ailleurs aux premières places du palmarès des films 2011 préférés du public, d’après l’Observatoire du Public des films: Intouchables d’Eric Toledano et Olivier Nakache (numéro 1), The Lady de Luc Besson (numéro 3), The Artist de Michel Hazanavicius (numéro 5) et Polisse de Maïwenn (numéro 6).

Médiamétrie a par ailleurs observé une augmentation sensible du nombre de spectateurs occasionnels, c’est-à-dire qui se rendent moins d’une fois par mois au cinéma: ils étaient 692.000 de plus en 2011. «De nombreux films à l’affiche en 2011 ont attiré au cinéma des personnes qui y vont peu d’habitude»,  est-il noté dans ce bilan.