"Host", une hospitalité monstrueuse

©2006 20 minutes

— 

Host, le nouveau film de Bong Joon-ho, était présenté hier à la Quinzaine. Pas en sélection officielle ? Non, et on comprend pourquoi. Le réalisateur du polar devenu culte, Memories of Murder, signe un film... de monstre ! Un vrai nanar. Burlesque, parce que « faire rire est un instinct chez moi », confie le cinéaste sud-coréen. Mais terrifiant aussi. Le titre, Host, joue sur l'ambiguïté du mot : « L'hôte est celui qui accueille, mais aussi, en biologie, l'organisme vivant qui héberge un parasite. » Le parasite en question apparaît sous la forme d'un monstre, façon Nessie ou Godzilla, dans une intrigue qui « s'inspire d'un incident écologique réel survenu à la fin des annnées 1990 en Corée ».

Sakurako Uozumi