Un jeu drôlement méchant

— 

On ne peut que supposer que les réalisateurs qu'a fréquentés le comédien Jonathan Zaccaï (Quartier lointain) ont dû lui en faire voir de toutes les couleurs pour qu'il se moque ainsi d'eux dans JC comme Jésus Christ. Son portrait savoureux d'un cinéaste de 17 ans, baptisé Jean-Christophe Kern et campé par Vincent Lacoste, a un petit côté règlement de comptes réjouissant. Ce film imparfait mais attachant amuse franchement par son sens de la caricature brocardant les génies autoproclamés et leur entourage. Le rire est souvent au rendez-vous de ce jeu de massacre.C.V.