Les Infidèles: Les affiches vont être retirées

CINEMA Le film «Les Infidèles» sort le 29 février...

C. Pski

— 

Les affiches du film «Les Infidèles», retirées des panneaux publicitaires.
Les affiches du film «Les Infidèles», retirées des panneaux publicitaires. — DR.

Des affiches qui «ne respectent pas les convenances»: c’est ce qui est reproché à la campagne du film Les Infidèles, avec Jean Dujardin et Gilles Lellouche. Depuis quelques jours, partout sur les panneaux publicitaires, les deux acteurs s’étalent, costard et regard ravageur. En train de se faire faire des fellations par des femmes dont les visages n’apparaissent pas sur l’affiche mais dont les mains sur les torses ou les jambes en l’air explicitent la position. Dujardin et Lellouche sont au téléphone et ils disent par exemple: «Ça va couper, je rentre dans un tunnel»...

Très drôle disent certains, pas très subtil selon d’autres. «Pas acceptable», selon l’ARPP. L'autorité de régulation professionnelle de la publicité a ainsi reçu plusieurs plaintes de particuliers contre les affiches du film (un film à sketchs sur l’infidélité). «Mais même sans ces demandes, nous serions intervenus. Il y a une représentation sexuelle explicite à la vue de tous, et ce n'est pas acceptable. Les images portent en plus atteinte à la dignité de la femme... Ces affiches ne respectent pas les “convenances”, selon le terme de notre code de la Chambre de commerce internationale», a ainsi expliqué l’ARPP à Libération.  Elles seront retirées par JC Decaux dès ce vendredi.

Le compte Twitter du film tient le journal de l’«affaire». Ce jeudi matin, on pouvait encore y lire que la bataille contre le retrait était menée. «On se bat» clamait ainsi le compte Twitter. Avant de faire un pas en arrière en expliquant quelques heures plus tard «On vous a fait une petite photo car nos affiches risquent de devenir collector pic.twitter.com/BCdjbZHh »

Une campagne efficace pour le film – même si le compte Twitter  prétend que c’est un « #buzz dont on se serait bien passé, franchement». Reste à savoir si cela pourrait nuire au pays du politiquement correct… Ce mois-ci se tient la cérémonie des Oscars à Los Angeles, où Jean Dujardin est en lice pour le titre de meilleur acteur, grâce à The Artist.

>> Pensez-vous que ces affiches sont misogynes? Trop crues? Vous ont-elles choqués? Dites-le nous dans les commentaires ci-dessous…